VOIE TECHNOLOGIQUE

 

 

Mise à jour du 29 mai 2018

Le Conseil Supérieur des Programmes (CSP) a publié une « note d’analyses et de propositions sur les programmes du lycée et sur les épreuves du baccalauréat » le 7 mai dernier. Vous pouvez retrouver la note d’analyses du CSP ici

L’AVIS DU SNALC

La voie technologique n’occupe en tout et pour tout que 2 pages dans le document du CSP. Autant dire qu’on en reste au stade des généralités. Il est clair que le CSP se retrouve avec une tâche très lourde sur les bras : reconfigurer une grande partie des programmes du fait des changements imposés par la réforme du lycée. En effet, en voulant faire entrer de force les séries technologiques dans un schéma unique identique à celui de la voie générale, le ministère a créé un certain nombre de monstres disciplinaires et pluri-disciplinaires que le CSP va devoir gérer. Cela nous conforte dans le vote CONTRE que nous avons porté sur la réforme du lycée ? Cette dernière, rappelons-le, diminue les heures (horaire élève + enveloppe d’autonomie) dans toutes les séries de la voie technologique, hors STMG.

STMG

Nous doutons que l’enseignement optionnel de seconde soit proposé dans tous les lycées, au vu de la concurrence qu’il va y avoir quant à l’utilisation de l’enveloppe d’autonomie. Comme par le passé, les élèves arrivant en 1e STMG n’auront donc pour la plupart pas suivi d’enseignement spécifique en seconde, et n’auront aucune connaissance de ce dans quoi ils se sont engagés.
Pour le reste , le CSP ne fait qu’acter les conséquences inévitables de la réforme du lycée.

ST2S

Malheureusement, c’est la modification de la structure qui va entraîner des modifications des programmes selon une logique qui, avouons-le, nous échappe, y compris dans l’articulation entre première et terminale.

STHR

Le CSP joue la prudence en proposant de ne pas réviser des programmes qui viennent juste d’être modifiés. Néanmoins, nous attendons des garanties horaires sur l’enseignement globalisé, afin que chaque discipline retrouve ses heures. Nous déplorons bien entendu la diminution de l’horaire de langues vivantes, qui entraîne une nécessaire réduction de programme.

STI2D

Le texte du CSP se passe de commentaires : « récemment rénovée, la série est encore en phase de stabilisation. Elle se pliera toutefois au schéma prévu pour le cycle terminal ». Là encore, le CSP n’est pas responsable de la situation, mais le ministère est à notre sens inconscient de toucher à nouveau à cette série, alors que les drames humains ont été nombreux lors de la réforme précédente. Hélas, c’est reparti pour un tour, puisque les modifications structurelles (y compris la disparition de l’enseignement spécifique en première) entraînent nécessairement d’importantes modifications de programmes, par exemple pour gérer la spécialité « physique-chimie et mathématiques », qui promet des arrangements locaux qui n’auront rien de pédagogiques.

STL

Même causes, mêmes effets : les spécialités de STL vont entraîner des modifications de programmes tout à fait étonnantes. Là aussi, « physique-chimie et mathématiques » en promet de belles, mais les changements d’intitulés et l’ensemble de la recomposition pose des soucis majeurs, et entraînera des modifications tèrs importantes dans les programmes.

STD2A

La série STD2A est celle dans laquelle l’enveloppe d’autonomie subit la plus grosse baisse (-4h en première, -4h en terminale).. Autant dire que quelles que soient les modifications (le CSP parle d’ « ajustements ») de programmes, les conditions de leur application seront fortement dégradées. Nous attendons d’en savoir davantage sur le nouvel enseignement d’ « outils et langages numériques ».

TMD

La série n’a pas été concernée par la réforme du lycée, et est quasiment inchangée depuis 1977. Le CSP propose assez logiquement de faire évoluer cette série, mais c’est bien entendu le ministère qui en prendra, le cas échéant, l’initiative.

 

Le projet de réforme du lycée général et technologique a été présenté en Conseil Supérieur de l’Education le 12 avril dernier. Le SNALC a voté contre cette réforme. La réforme du lycée ne doit pas être confondue avec celle baccalauréat : ce sont des textes différents qui ont été soumis séparément à notre vote.

Remarque liminaire : la filière TMD n’est pas concernée.

Ce qui nous convient :

 

– La généralisation à toutes les filières de la voie technologique les enseignements technologiques en langue vivante (ETLV) qui ont été initiés en STI2D.
– L’uniformisation des horaires des enseignements communs nous convient car les programmes sont annuels et facilitent ainsi les éventuelles réorientations. MAIS nous y voyons le risque que des chefs d’établissements en mal d’économie sur leur dotation horaire globale ne choisissent de regrouper des sections pour les enseignements généraux.
– Le maintien de toutes les spécialités en STMG y compris Ressources humaines et communication contrairement aux projets de textes qui éliminaient cet enseignement.
– L’introduction d’un enseignement d’économie droit en seconde, ce qui n’était pas initialement prévu.

 

Ce qui ne nous convient pas:

Les réductions horaires qui seront assorties de pertes de postes.

 

Classe de seconde

o Le SNALC n’a pas obtenu que la voie technologique commence vraiment dès la secondeClasses de première et terminale

o Le SNALC n’a pas obtenu pour les filières STI2D et STMG une répartition claire des enseignements entre les disciplines existantes pour les enseignements globalisés sous de nouveaux vocables ni la restitution des deux heures d’enseignement technologique supprimées en terminale STI2D.

o Le SNALC demande le maintien des horaires dans toutes les disciplines

Les textes sont passés au CSE du 12 avril 2018 : nous avons voté contre.

o Retrouvez notre déclaration et notre communiqué de presse sur le sujet.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :